Avocats, avocatiers et recettes

Avocat de la variété Reed
Avocat Reed

L’avocat, c’est beau et c’est bon ! A condition qu’il ne vienne pas du bout du Monde.Pour en savoir plus sur ce fruit et découvrir les recettes du blog, continuez la lecture…

Les avocats

Au Portugal, comme dans plusieurs pays du bassin méditerranéen, nous avons la chance de trouver des avocats durant une grande partie de l’année. Je choisis des avocats provenant de l’agriculture biologique de proximité. Ils sont le plus souvent cultivés en Algarve mais d’autres régions en produisent également. 

Les trois espèces les plus courantes sur les marchés et en agriculture biologique sont le Reed (ou le Nabal en France), le Hass et le Fuerte. Le Reed a une forme arrondie et  une peau verte et épaisse, sa chair tirant sur le jaune est assez ferme mais fondante avec un petit goût de noisette. Le Hass, assez petit, a une peau noire et granuleuse, sa chair est vert clair avec un petit goût de noix. Le Fuerte, en forme de poire, a une peau verte et fine et sa chair, crémeuse et au goût prononcé, est plus jaune que verte. Tous les trois ont une saveur agréable.

En France on trouve aussi des avocats Lula qui proviennent du Brésil et des Caraïbes.

Mais connaissez-vous les avocatiers ?

Il existe 220 variétés d’avocatiers mais on distingue trois « races » d’avocatiers toutes originaires d’Amérique Centrale: La race mexicaine, la guatémaltèque ( par exemple le Reed et le Hass) et l’antillaise. Mais on cultive beaucoup de races hybrides comme le Fuerte pour l’exportation.

L’avocatier (Persea americana) est une espèce d’arbres fruitiers de la famille des Lauracées qui peut pousser dans un climat doux à condition qu’il ne gèle pas et que la température ne baisse pas trop en hiver. Il a besoin de beaucoup d’eau et donc d’un taux d’hygrométrie important ainsi que d’irrigation en saison chaude. 

L’avocatier a une biologie curieuse, il a besoin d’être pollinisé pour fructifier et là c’est un peu compliqué car il s’agit d’une pollinisation croisée. je vais essayer de vous expliquer ses particularités.

Chaque jour, deux séries de fleurs, hermaphrodites, s’ouvrent sur un même arbre: une première fois en tant que femelles et une deuxième fois en tant que mâles mais les organes mâles et femelles d’une même fleur ne sont pas fonctionnels simultanément. Or, les variétés sont classées en groupe A et B.

Pour les variétés du groupe  A, la première série de fleurs s’ouvre le matin, au stade femelle sans donner de pollen. Vers midi, les fleurs se referment et s’ouvrent une deuxième fois le jour suivant, l’après-midi cette fois; elles émettent alors du pollen mais ne sont plus fécondables car elles sont  mâles et le soir elles se ferment définitivement. 

Pour les les variétés du groupe B, les fleurs s’ouvrent la première fois l’après-midi en étant fonctionnellement femelles et la deuxième fois le lendemain matin en étant fonctionnellement mâles. 

Aussi, pour faire fructifier les avocats il faut avoir plusieurs avocatiers des deux groupes ou faire des greffes.

On peut en faire pousser à la maison ?

Petit avocatier  dans un pot
Avocatier en pot

Il est possible de faire germer un noyau d’avocat piqué au milieu de 3 cure-dents en le maintenant en suspension sur un verre d’eau.  Il faut patienter 6 semaines ou davantage. On peut ensuite mettre la plante dans un pot mais là encore, il faut être patient. En voici un exemple d’environ 3 mois. En fait, en appartement, les avocatiers atteignent rarement plus d’1 m 50 et sont plutôt des plantes décoratives. Mais comme nous avons de la famille à la campagne, certains sont en train de pousser en pleine terre ! A suivre…

Comment choisir un avocat ?

Comme les bananes, les avocats ne murissent pas sur l’arbre mais après avoir été cueillis. Lorsque vous l’achetez la peau doit être ferme mais pas trop dure ( ni trop molle). La texture de la peau doit être uniforme. Il faudra sans doute attendre quelques jours, voire une semaine avant de le déguster. Lorsque le pédoncule se retire facilement c’est plutôt signe qu’il est mûr. On peut le placer dans la corbeille de fruits à proximité des bananes, pour accélérer le processus.

Mes recettes avec de l’avocat

À la maison, nous mangeons les avocats « nature », coupés en deux et arrosés d’un peu de jus de citron, comme un fruit. Mais j’aime bien utiliser l’avocat pour faire des sauces et des crèmes.

Voici quelques recettes…

Crème d'avocat
Crème d’avocat

Ma crème d’avocat de base est réalisée avec la chair d’un avocat mûr à point, mixée avec un peu de citron vert ou jaune. Il faut bien-sûr éliminer les zones tachées ou un peu fibreuses. Ensuite, selon la recette, j’ajoute quelques cuillères à soupe d’huile d’olive ou de l’huile de colza et je mixe pour émulsionner la crème. On peut ensuite ajouter soit du vinaigre de cidre, soit des épices, du piment d’Espelette, du poivre noir… Cela permet de faire un Guacamole maison délicieux.

Salade avocat oeufs mimosa

Salade d’ avocat et oeufs mimosa

Peut-on congeler la crème d’avocat ?

La réponse est oui et c’est bien pratique car on n’en trouve pas toute l’année. Voici comment procéder et c’est très simple: mixer la chair avec le jus d’1/2 citron vert ou jaune. Placer dans un récipient en verre hermétique et entreposer au congélateur. C’est tout !

Show Buttons
Hide Buttons