Jolie balade à Amsterdam

Posted on Oct 3, 2015 in BALADES GOURMANDES

Destination qui m'attirait depuis longue date, notre escapade de 4 jours à la fin septembre a comblé nos attentes. J'avais donc envie de partager, avec vous, cette expérience réussie que je  recommande à toute  personne cool et curieuse, aimant la ville et la vie.

Je vous livrerai ce que nous avons  observé, admiré et ce que nous avons goûté. Les infos pratiques et les bonnes adresses font l'objet d'un autre billet. 

Chacun son parcours, à Amsterdam, voici le notre, celui d'un couple d'âge mûr ( sourire 😉) comme on dit sur les sites de réservation d'hôtels, qui aime marcher, comprendre ce qui l'entoure et bien manger. 

 

Impressions d'Amsterdam

Impressions d'Amsterdam

Amsterdam pour les yeux

Avant de descendre du Thalys, nous avions prėparė les grandes lignes de notre petit voyage. Nous projetions de visiter au moins deux musées, le musėe Van Gogh et le Rijksmuseum. Notre intention ėtait de fréquenter des cafés et des restaurants néerlandais, mais surtout nous souhaitions nous balader dans les rues, en suivant notre inspiration du moment. L'idée ėtait de nous immiscer dans différents quartiers de la ville en utilisant les transports en commun, si nécessaire, mais de ne surtout pas avoir recours aux circuits touristiques organisés. Nous avons tenu notre pari.

Premières impressions

Commençons donc par les yeux. Lorsqu'on sort de la Gare Centrale, la première vision semble un peu chaotique, mais dès qu'on saute dans un tram ( ils sont nombreux et fréquents), on accède bientôt à la place du Dam et aux jolies façades des maisons amstellodamoises, hautes et étroites, avec leurs pignons (le pignon est la partie supérieure triangulaire du mur de façade qui reçoit la charpente ) et leurs volets de bois colorés.
La première chose à faire est d'acheter une carte de transports; nous avons opté pour la carte GVB qui permet de circuler partout (Infos pratiques dans le prochain billet).

Nous sommes à la fin septembre en fin d'après-midi et ce qui frappe, tandis que nous traversons la ville dans le tram 17, c'est la vie aux terrasses des cafés et la profusion de bicyclettes circulant absolument partout. Des vélos avec des hommes et femmes de tout âge, des parents transportant leurs jeunes enfants, des sortes de tricycles avec un compartiment pour les marchandises ou bien équipés d'une banquette pour y installer les enfants. Des deux roues motorisés se faufilent également sur les pistes cyclables.

prinsengracht

 

Observer la ville

En fait, une fois les bagages posés à l'hôtel, on n'a qu'une envie : avec un appareil photo à l'épaule, déambuler le long des canaux et regarder, observer les maisons, les gens, les cyclistes et les embarcations.
La plupart des maisons qui bordent les canaux d’Amsterdam datent du 17e siècle, grand siècle des Pays-Bas. Elles possèdent deux entrées. Les riches empruntaient la porte au-dessus de l’escalier, alors que les commerçants et employés utilisaient la porte inférieure.
Un dėtail attire notre attention, elles ont toutes un crochet au dernier étage. Cela permettait de hisser des meubles et des marchandises jusqu’aux fenêtres. Cette pratique est encore en usage et on peut voir des poulies reliées aux crochets ici et là.

Amsterdam est une ville calme, les trams qui sillonnent la ville glissent silencieusement et de nombreuses rues ou artères n'ont ni voitures, ni bus. C'est sans doute ce qui donne cette sensation de bien-être. Il y a des fleurs et des plantes aux fenêtres et aux balcons et peu d'édifices très hauts, même lorsqu'on s'éloigne du centre. Lorsqu'on n'est pas habitué, il faut juste faire attention avant de traverser car ça arrive de tous côtés et sans bruit: deux roues et trams.

4 journées bien remplies permettent de découvrir les principaux quartiers mais on a tendance à toujours revenir dans les mêmes zones: le Dam, le quartier des musées, Jordaan et le Spui pour les bars, les restaurants et les magasins.

rues1

canal

ruelle

Les quartiers que nous avons parcourus

Le vieux centre est le cœur historique de la ville. Lieu très vivant et touristique, c’est le quartier que l’on découvre en premier en général, proche de la gare centrale avec la place du Dam. 

Le Jordaan, qui s’étend au Nord-Ouest du centre d’Amsterdam est l'un des quartiers les plus  attirants. Le Joordan a  été créé  par la municipalité au début du XVIIe siècle pour y loger la classe ouvrière et les artisans dans de minuscules maisons. A la fin du XVIIe siècle, les réfugiés huguenots vinrent s’installer dans ce quartier pour  fuir la France suite à la révocation de l’édit de Nantes. Le nom du quartier serait d’ailleurs dérivé du mot français « jardin ». Les ruelles et les canaux portent des noms de fleurs et ils sont bordés de belles maisons : le Bloemgracht « canal de la fleur »,  Egelantiersgracht  « canal de l’églantier » comme on aurait pu le deviner, le Brouwersgracht… C’est un endroit vraiment pittoresque, empli de cafés, de boutiques originales, de magasins vintage, de friperies, d’épiceries biologiques, d’ateliers d’artistes, de magasins de brocante et de boutiques tendance, tout cela dans un espace à parcourir à pied ( ou en vélo).

La zone des Negen Straatjes «  les neuf ruelles »,  formée de 3 axes perpendiculaires aux 3 principaux canaux le Prinzengracht, le Herengracht et le Singel, est incontournable.

Un marché aux puces  fonctionne le  lundi matin, jusqu’à 13h00,  au bout de Westerstraat, sur la place du Noorder Markt. Et c’est  là qu’a lieu le marché bio, le samedi.  

C’est aussi dans le Jordaan que se trouve la maison d’Anne Franck, au bord du Prinsengracht.

Le quartier de musées

Situé près de Museumplein, ce quartier abrite le Rijksmuseum, le musée Van Gogh et la salle de concert Concertgebow. A défaut de concert,nous nous sommes contentés d’un petit café au bar et d’une visite virtuelle sur le site, tout en consultant la programmation musicale qui fait rêver mais dont les prix sont terriblement élevés.

Le  Vondelpark, tout proche est un merveilleux parc avec des lacs, des sentiers, une multitude d'espèces d’arbres et d’oiseaux , où il est bon de faire une pause.

Échassier au Vondelpark

Échassier au Vondelpark

Un endroit inattendu que nous avons découvert le dernier jour est Le Begijnhof  ou « Béguinage ».C’ est l’une des cours intérieures (hofjes) les plus connues d’Amsterdam, composée d’un groupe de maisons - dont la plupart sont devenues des habitations privées,  autour d’une cour et d’un jardin fermés qui accueillaient les Béguines. Les béguines sont les anciennes habitantes du quartier. Elles étaient des femmes veuves qui avaient décidé de consacrer leur vie à Dieu dans ce petit village au coeur de la ville. Elles aidaient également des malades et des personnes âgées.

 

Le Begijnhof date du 14e siècle, mais la plupart des façades gothiques ont été remplacées aux 17e et 18e siècles. Seule la maison en bois (Houten Huys),  au numéro 34, a résisté aux incendies. C'est la plus vieille maison d’Amsterdam. La cour abrite l’Eglise Réformée Anglaise (Engelsekerk) qui se situe au centre de la cour, entourée de la rue Kalverstraat et de la place Spui. La dernière Béguine est morte en 1971.

D’autres quartiers que nous n’avons fait que traverser

Le quartier De Pijp avec son marché Albert Cuyp, le plus grand marché en plein air d’Europe, un quartier très animé, très fourni en cafés et restaurants. C’est là que se trouve l'ancienne brasserie Heineken qui attire beaucoup de touristes.

China Town, non loin de la gare centrale, avec ses restaurants chinois, ses épiceries orientales, ses magasins électroniques, que l'on traverse en prenant la rue Zeedijk (également écrit en chinois sur la plaque) . Et juste  derrière, Le Quartier Rougeavec ses filles en vitrine et ses sex-shop. On y trouve de nombreux "Cannabis Coffee-shops ".

Le  marché aux fleurs flottant d’Amsterdam, sur le canal du Singel  constitué d’une succession de « magasins »  installés sur des péniches où l'on vend  oignons, graines, plants, plantes et fleurs coupées, ainsi que des articles souvenirs de la ville.

 

Deux musées incontournables

Je vais me limiter à  quelques lignes sur les musées que nous avons vus. Il y aurait trop à dire. Le musée Van Gogh ( prononcer van gor)   est merveilleux. On y a découvert  des œuvres méconnues ( il en a produit plus de 2000) mais aussi des aspects de la personnalité du peintre que nous ne soupçonnions pas. Un peintre de la campagne, certes, mais aussi  un formidable artiste ayant produit plus de 2000 oeuvres ( dessins et toiles), sans cesse en quête de techniques nouvelles. A voir absolument !

Le Rijksmuseum. musée national néerlandais est situė dans un édifice incroyable construit en 1885 qui, de l'extérieur ressemble à un château royal. Il est considéré comme "Le Louvre d'Amsterdam" et a subi diverses  transformations afin d'augmenter les galeries et les collections. Il permet d'avoir une vision assez large des objets, de la peinture et de la sculpture hollandaises, avec 4 niveaux présentant des oeuvres depuis le 12º siècle jusqu'au 20º.

Impossible de tout voir en une seule fois, nous avons opté pour les périodes des 17 º, 18º et 19º siècle . A souligner  quatre œuvres de Johannes Vermeer dont "La laitière", de nombreuses toiles de Rembrandt dont "La ronde de nuit" et de ses contemporains, pour terminer avec des oeuvres du XIXº.

Pour ces deux musėes, les audio guides sont remarquablement bien faits. Cela vaut la peine. Prévoir  un minimum de 2 heures  30 de visite,  pour chacun de ces musėes, sans compter la file d'attente, même avec un billet prépayé.

D'autres musėes seraient à visiter, le musée d'Amsterdam, le musée Van Loon.... Et la maison de Rembrandt . 

La maison d'Anne Franck, avec des files d'attente interminables semble être avant tout un lieu de pèlerinage. Malheureusement l'architecture de la  maison d'origine a été fortement modifiée.

Amserdam pour les papilles

J'avais lu des tas de choses sur la gastronomie à Amsterdam. Si les cafés et coffee-shops  paraissaient   nombreux, il semblait qu'il faille vraiment se nourrir dans des fast-foods ou rechercher des restaurants étrangers si l'on ne voulait pas dėpenser des fortunes. Il est vrai qu'Amsterdam est une capitale multi ethnique, avec des populations venues d' Amérique latine, d'Afrique, d'Asie et de Turquie. On y trouve des restos et des supermarchés de tous ces pays. Mais ces cuisines -là, on les trouve à Paris ou Lisbonne et nous avions plutôt envie de "manger local".

En fait, on peut boire un verre, dėjeuner et dîner  sans trop se ruiner et c'est ce que nous avons fait. 

Les cafés et les bars

Il y en a à tous les coins de rue. Des cafės pour prendre un simple expresso, un cafė long ou un petit déjeuner, des bars et des pubs pour boire une bière ou du vin. 

On  distingue les Bruine Kroes « cafės bruns », sorte de pubs  au murs de bois sombre patinés par le tabac, avec une ambiance tamisée et chaleureuse ou l’on peut grignoter et boire un verre et les « cafés blanc » à l’ambiance plus design, branchée et minimaliste. On trouve souvent dans ces derniers de grandes tables en bois clair où l’on vient s’installer  pour prendre un jus de fruit, une boisson chaude ou déjeuner. Dans les deux cas les prix sont raisonnables.

 

cafe

biere

Le café

Il est bon, dans l'ensemble. Le prix d'un expresso varie de 2 à 2,50 € en salle ou en terrasse. Pour un petit déjeuner à la française - avec jus d'orange, croissant ou pain et boisson chaude, il faut compter entre 6 et 10 €. Les horaires d'ouverture sont assez ėtendus ( 8h-18h le plus souvent)

La bière

C'est sans doute ce qu'on boit le plus dans les bars. Il y a une incroyable variété de bières pression ( le prix varie selon les bars et les quartiers de 2,50€ à 4€ pour 25 cl). Quant aux bouteilles, vous trouverez encore plus de variétés de bières blondes, brunes, rousses, blanches ou aromatisées. Ces dernières sont un peu plus chères mais contiennent 33 cl le plus souvent.
Quelques marques en vrac : Heineken (la plus présente), Bavaria, Amstel, Grolsh, et La Chouffe ( une bière blonde québécoise à 8º). Les bars et les pubs sont remplis en fin d'après-midi et dès qu'il fait beau, tout le monde est dehors, en terrasse ou sur le trottoir, un verre à la main.

Le vin, le genièvre et autres boissons non alcoolisées

On peut prendre un vin au verre (3 à 5 €) en pichet ou en bouteille ( entre 15 et 25€) dans les bars et les restaurants. Il s'agit le plus souvent de vins australiens, espagnols, allemands et français. On nous propose fréquemment du Chardonnay et du Pinot noir.

Le Jonge genever, eau de vie de genièvre, se boit pur ( 38º) et frappé dans un tout petit verre en forme de tulipe. Nous y avons goûté dans un restaurant. Il existe d'autre variétés de vieux ou très vieux genièvre.

Pour terminer, l'eau minérale est moins chère qu'en France (à partir d'1,50€ la 1/2 bouteille), de plus, on nous sert fréquemment un verre d'eau fraiche. Les Amstellodamois semblent également beaucoup apprécier les smoothies et jus de fruits frais, au petit déjeuner et au déjeuner.

Pour 4 jours, nous avons tout de même limité notre consommation d'alcool! Je ne vous parle ici que des boissons que nous avons vues autour de nous ou goûtées.

Les gâteaux, les glaces et friandises

Incontournable, la gaufre néerlandaise, Stroopwafel, foulée d’un sirop de caramel que l'on peut acheter dans les pâtisseries ou dans les kiosques, les cookies au caramel et une multitude de gâteaux multicolores ( j'avoue ne pas avoir goûtés ces derniers). On trouve aussi du bon pain d'épice.

On trouve beaucoup de glaciers (avec surtout des glaces à base de yaourt) et des magasins de « Nutella » vendant des pots de toutes les tailles mais aussi des glaces et des pâtisseries à base de la célèbre pâte. 

Il y a beaucoup de magasins avec des bonbons multicolores dans des bocaux géants ou des distributeurs. On  y trouve de nombreux produits à base de réglisse ( bâtons, gommes, dragées, plaques....). Dans les magasins bio, on peut également acheter des bonbons mais sans colorants artificiels.

Les « en-cas » pas chers

Quand on a une petite faim, on peut facilement acheter un cornet de frites et puis les sandwichs que l'on trouve partout ailleurs, hot-dogs, croque-monsieurs et toasts ( les taties jambon-fromage). Mais les croquettes de viande sont une spécialité et on trouve beaucoup de crêpes (salées et sucrées) à  manger sur place ou à emporter. 

Si vous ne voulez pas dépenser beaucoup et que vous êtes pressés, il y a beaucoup de fast-foods et les plus drôles sont les distributeurs automatiques. En plus de toute les chaînes que l'on trouve partout ailleurs, il y a une chaîne hollandaise qui s'appelle FEBO dont les échoppes ouvertes 24 heures sur 24 sont équipées de distributeurs de croquettes, hamburger saucisses etc… Ça, on n’a pas essayé mais cela semble remporter beaucoup de succès, les prix sont très « bon marché ».

Distributeur automatique dans le centre d'Amsterdam

Distributeur automatique dans le centre d'Amsterdam

Les plats que nous avons appréciés

Le premier soir, après avoir bien marché et pris une bière pression dans un bar proche de la place Dam , nous avons choisi de manger un steak grillé dans un restaurant argentin. Il faisait frais et à 19 heures, les restaurants du centre commençaient de se remplir. Nous avons pensé qu'il était préférable de dîner tôt. Nous avons bien aimé notre dîner à "La Pampa" ( viande argentine et frites) mais nous nous sommes dit que nous aurions pu dîner plus tard ( en effet à la sortie vers 21 heures les salles des autres établissements étaient encore bien remplies)  et que pour les autres soirs, on essaierait des lieux moins touristiques avec des plats du cru.

 

Pour les déjeuners du midi, nous nous sommes alignés sur les Amstellodamois qui prennent un repas léger : sandwich, croque-monsieur, toast farci au fromage, jambon ou légumes grillés, soupe de légumes... tout cela accompagné d'un jus de fruit ou d'une eau minérale. Il y a une grande variété de pains aux céréales.

Pour les trois soirs suivants, nous avons dîné dans des restaurants hollandais.

Nous avons beaucoup aimé l'ambiance du restaurant De Reiger dans une ruelle de Joordan. Un style bistro animé et chaleureux avec un bar  et une salle ou l'on se sent bien. Nous avons choisi le plat de travers de porc grillé avec des frites et des légumes, pour terminer avec un sabayon de fruits rouges au champagne. Délicieux ! Il est préférable de réserver car à notre arrivée vers 20 heures, il y avait une belle file d'attente au comptoir. 

Le soir suivant, nous nous sommes promenés vers le quartier de Leidseplein  et avons dîné au restaurant-bar Radijs tout près du canal Admiralengracht. Là, en entrée, nous avons mangé un énorme artichaut nature servi avec deux sauces ( sucrée et mayonnaise) et nous avons goûté un délicieux plat de haddock grillé ( il s'agit en fait d'aiglefin) accompagné de légumes et graines germées. Nous avons terminé avec un crumble et un entremet à l'ananas. Un style de cuisine sain et assez simple mais bien présenté et savoureux, dans une ambiance jeune et sympathique.

Pour le  dernier soir, j'avais repéré un restaurant  qui sert des plats traditionnels. Nous nous sommes rendus au Haesje ClaesSitué dans le centre historique  entre le Spui et le Dam.

Un très joli cadre pour ce restaurant victime de sa popularité car nous n'avons pas pu obtenir de table et, comme cela semble une coutume chez eux, l'une des employées nous a conduits dans leur annexe :  un restaurant qui se trouve juste à côté dans la rue arrière. Ce qui est amusant, c'est que les plats proviennent du premier et on voit les serveurs faire le va-et-vient entre les deux établissements. J'aurais bien aimé photographier un de ces voyages car c'est assez cocasse mais je n'ai pas réussi. Donc à l'annexe, nous avons mangé la spécialité, le Stamppot. Le cadre y est moins beau mais le serveur était jovial et attentif. Nous avons choisi la version choucroute avec une boulette de viande, de la saucisse, du lard et un mélange de pommes de terre écrasées et de choucroute : pas mal ! Ensuite, nous avons partagé un plateau de fromage accompagné d'un petit verre de genièvre pour terminer par un dessert de semoule arrosée de cerises au kirsch. 

Nous n'avons pas expérimenté de cuisine raffinée à Amsterdam, mais nous avons bien mangé, des plats simples mais sains et appétissants, du moins c'est notre avis.

Nous n'avons pas goûté le hareng, ce sera pour la prochaine fois...



Le Haesje Claes et son annexe à gauche

Le Haesje Claes et son annexe à gauche

 

Faire son marché à Amsterdam

Lorsqu'on aime acheter des produits naturels et biologiques, végétariens ou pas, Amsterdam est un vrai paradis.
Dans tous les quartiers on trouve des magasins  bio avec des produits nommés "bio" "éco" ou "organiques" sans parler des marchés de quartiers ouverts du lundi au samedi. Il y a quelques années, un journal que je ne citerai pas, a choisi de décrire Amsterdam comme la "Capitale bio et bobo", peut-être mais il y fait bon vivre.

En plus des magasins, supermarchés et cafés-boulangeries distribuant des produits issus de l'agriculture biologique et de la production durable , il y a plusieurs marchés qui fonctionnent soit le samedi, soit le mercredi.
Nous nous sommes rendus au merveilleux marché de la place du Noorder Markt le samedi midi.Il y fonctionne de 9 heures à 16 heures. C'est un marché vraiment sympathique, vivant et coloré, avec des prix très raisonnables , un vrai plaisir pour les sens ! Et on n'y vend pas que des produits alimentaires. Moi qui vit entre Lisbonne et Paris, j'ai été étonnée des prix des fruits et légumes bien inférieurs aux prix parisiens ou lisboètes. De plus, tout est bien présenté et les marchands sont souriants et décontractés. On y achèterait tout ! 

Tout autour de la place, des cafés et magasins proposent également des produits naturels.

IMG_1701

IMG_1704

Et le fromage?

Les Pays-Bas ayant beaucoup de pâturages, une herbe bien verte et une pluviosité assez élevée, on y fabrique de bons fromages de vaches, dont une quantité énorme  est exportée. J'ai appris que la Hollande était le plus gros exportateur de fromage au Monde, et oui ! Les plus connus sont le Gouda et l'Edam, deux fromages à pâte pressée,  avec des temps d'affinage variant de 1 mois à plus d'un an. Il en existe une dizaine d'autres, des fromages à pâte molle ou dure, frais ou bleus, fumés ou parfumés aux épices, ainsi que des fromages de chèvre ou de brebis. Il semble que les hollandais consomment beaucoup de fromage, cru, fondu, en gratin ou frit.

Dans les magasins de fromages de la capitale ( et ils sont nombreux), on  trouve surtout du Gouda avec différents affinages et certains qui sont parfumés, au cumin le plus souvent mais aussi aux herbes. J'ai découvert qu'il existe aussi du Gouda de chèvre.

En ce qui nous concerne , nous avons partagé un plateau de fromage avec du gouda, de l'édam et du Leyden ( au cumin). Il nous faudra goûter les autres !

Marchand e fromage dans le vieux centre

Marchand e fromage dans le vieux centre

 

A très bientôt à Amsterdam !

Notre balade s'achève avec des images plein les yeux. Pour des infos pratiques sur les transports, des tuyaux  et quelques bonnes adresses, rendez-vous sur : "Amsterdam pratique en 4 jours".

# # # # # # # # #

Show Buttons
Hide Buttons