Os Pastéis de Belém Pâtisserie Os Pastéis de Belém

Les « Pastéis » de Belém

Posted on Août 20, 2015 in BALADES GOURMANDES

Impossible d'aller à Lisbonne sans faire un tour à la Pâtisserie des Pastéis de Belémafin de goûter à ces délicieux petits gâteaux.

Lorsque je suis à Lisbonne, j'ai la chance d'habiter tout près et  j'aime bien aller en acheter à pied, comme aujourd'hui. Le secret est de les déguster encore tièdes en les saupoudrant de cannelle et de sucre. Chaque emballage en contient 6. On vous fournira de petits sachets de sucre glace et de cannelle avec votre boîte. 

Vous pouvez aussi vous installer dans une des nombreuses salles de la pâtisserie et commander une boisson chaude ou fraiche pour accompagner votre "Pastel" ( au singulier). C'est le café qui a ma préférence. Savez-vous que Lisbonne est une des meilleures capitales pour boire un excellent café ? 

Par contre, si on ne veut pas trop attendre, il vaut mieux y aller  tôt le matin ou tard le soir... Sur les premières photos, vous ne vous rendez pas compte, car j'y suis allée tôt ce matin, à 8 heures 30, mais certains jours il y a jusqu'à 40 minutes de queue pour accéder au comptoir, et presque autant pour trouver une table ! 

Tarif en août 2017 : 1,10 € l'unité.

 

 

Pâtisserie des Pastéis de Belém à 8h30 le matin …

Sala grande dos pastis de Belém

La grande salle

Tout est calme…

Passage entre deux salles

Passage entre deux salles

… pour l’instant

Derrière la vitre de la cuisine

Derrière la vitre de la cuisine

Les voilà ! Os pastéis de Belém

Les voilà !

Le sucre et la cannelle des Pastéis de Belém

Le sucre et la cannelle

Un "pastel" à demi croqué

Un "pastel" à demi croqué

Maintenant, quelques infos sur les Pastéis…

D’après la légende… et l’histoire, il existait une raffinerie de sucre de canne avec un petit magasin qui vendait un peu de tout, près du Monastère de Jerónimos au début du 19eme siècle. Suite à une révolution libérale ( en 1820) tous les couvents et monastères du pays furent fermés en 1834, expulsant ainsi les membres du clergé et les travailleurs.

Afin de subsister, un des anciens occupants du Monastère de Jerónimos décida, en 1837, de vendre, dans ce même petit magasin, les mêmes petites pâtisseries que celles qui avaient été fabriquées au couvent : On les appela les « Pastéis de Belém » (Tartelettes de Belém). Les anglais les nomment custard tarts de Belém.

Les « Pastéis de Belém » sont donc élaborés, encore aujourd’hui, dans les installations annexes de l’ancienne raffinerie, selon la « recette secrète » originaire du couvent… Impossible de trouver la vrai recette où que ce soit.

Pour  en savoir davantage, il n’y a qu’à cliquer : Pastéis de Belém
Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont beaucoup de succès, ils en vendent en moyenne 20 000 par jour, mais en période touristique cela pourrait atteindre plus de 40 000 ! C’est fou, non?

Je dois tout de même être honnête, à Lisbonne, il existe les « Pastéis de nata » ( au pluriel) petites tartelettes feuilletées avec de la crème à l’intérieur, également très bons et que l’on trouve partout.

En fait, au Portugal, tous les cafés vendent des gâteaux, feuilletés ou croquettes ( qui se trouvent dans une vitrine sous le comptoir) et proposent, bien-sûr des « Pastéis de nata ». Toutefois, seuls ceux confectionnés par la Fábrica dos pastéis de Belém peuvent porter la dénomination originale pastéis de Belém.

Phénomène surprenant et assez récent, on trouve aujourd’hui des Pastéis de nata un peu partout en Europe. À Paris, par exemple, de nombreuses pâtisseries en proposent.

Où se trouvent les « Pastéis de Belém » ?

Horaires: La pâtisserie est ouverte tous les jours de 8 heures à 23 heures.

[wpgmza id="1"]

# # #

Show Buttons
Hide Buttons