Trois coings du Portugal Trois coings du Portugal

Le coing, un fruit d’automne

Posted on Nov 6, 2020 in Fruits de saison, RECETTES

L’arbre et le fruit

Le coing est le fruit du cognassier, un petit arbre originaire d’Iran qui pousse dans les pays ayant un climat tempéré mais avec un bon ensoleillement. On le trouve dans les régions méditerranéennes et tout particulièrement au Portugal où on le prépare principalement en marmelada.

Le coing est cultivé depuis plus de 4000 ans. Les anciens l’appelaient « Poire de Cydonie » en l’honneur de Cydon, nom du héros et de la ville de Crète où le coing était très apprécié et dégusté avec du miel.

Le coing ressemble un peu à poire et à la pomme de par sa forme mais il est plus biscornu surtout quand il vient du jardin ! Il ne se consomme que cuit car sa chair est très ferme et astringente. Le coing mûr a une peau jaune et sa chair est très parfumée. 

Il est peu calorique 28 kcal (117 kJoules aux 100 g). Il contient du glucose et du fructose mais très peu d’amidon. Il est très riche en fibres, en pectine et en tannins. C’est sa forte teneur en pectine qui facilite la réalisation de la pâte et de la gelée de coings. Les minéraux, oligo-éléments et vitamines sont très présents dans ce fruit, tout particulièrement le potassium. Il a donc de nombreuses propriétés intéressantes pour l’organisme.

Il existe plusieurs variétés. Pour ma recette de crumble de coings, j’ai bien-sûr utilisé des coings du Portugal. Les 3 coings de la photo sont biologiques. Ils commençaient d’être assez mûrs mais ils étaient délicieux.

Et la marmelade ?

Voici qui va peut-être surprendre mes lecteurs non lusophones. Connaissez-vous l’origine du mot « marmelade » divulgué par les anglais ? Et bien voilà, en Portugais le coing s’appelle marmelo et la marmelada n’est autre que la pâte de coings. Donc au Portugal la « marmelade » ne désigne que la préparation au coing. En dehors de la pâte, on prépare aussi de la confiture et de la gelée mais la pâte de coing est une confiserie traditionnelle que l’on offre et que l’on consomme fréquemment. C’est délicieux avec du fromage !

Il semble que les Romains et les Grecs préparaient déjà de la pâte de coings avec du miel. De nos jours, on utilise le terme « marmelade » en anglais et en français pour désigner une confiture d’agrumes.

Et les recettes ?

Il faut être vigilant lorsqu’on pèle et qu’on coupe un coing car c’est un fruit ferme. Pour obtenir des cubes ou des tranches, après l’avoir bien lavé et frotté s’il est recouvert d’un duvet, il faut l’éplucher et le tremper aussitôt dans un saladier d’eau fraîche citronné pour éviter l’oxydation.

On peut aussi le faire blanchir dans de l’eau bouillante pendant environ 10 minutes avant de l’éplucher. Le coeur du fruit étant dur et fibreux, il faudra l’ôter avec les pépins si l’on conserve le coing entier ou en quartiers.

Version sucrée

Comme sa saveur est très parfumée mais un peu acide, il faut ajouter davantage de sucre qu’avec des pommes ou des poires mais on peut remplacer le sucre par du sirop d’érable ou du miel. On peut cuisiner les coings comme les pommes, au four avec du sucre et un peu d’eau pendant 35 minutes environ. On peut les pré cuire à la vapeur douce 15 minutes avant de les rôtir, ils seront plus moelleux.

Pour une Compote de coings et de pommes, on fait cuire les fruits lavés avec leur peau et les pépins pendant 30 minutes environ avec un peu d’eau puis on les passe au presse-purée avant de les mixer avec quelques cuillères de sucre. J’ai préparé une compote avec 600g de coings et 400 g de pommes, ces dernières permettant d’ajouter moins de sucre à la compote.

Version salée

Purée de coings aux épices
Purée de coings aux épices douces


On peut faire cuire les coings en purée pour accompagner une volaille ou une viande rôtie, c’est délicieux ! Dans ce dernier cas, inutile de les peler, on les fait cuire avec la peau avec un peu d’eau, comme pour la compote, puis on les passe au presse-purée. Ensuite, on les remet sur feu doux avec du beurre et des épices douces (cannelle et noix de muscade). On peut ajouter une cuillère de sucre s’ils sont trop acides mais dans tous les cas, goûtez avant de terminer la cuisson. Il est possible d’ajouter une pomme douce aux coings pour éviter le sucre.

# # # # #

Show Buttons
Hide Buttons